Ackowledgements

I will never fully understand what, at 46 years old, pushed me to write and compose my own music for the first time for a project that started modestly but concluded with surprising results. The fact that I have played guitar since I was a young child probably helped, but the most important element is that I moved to Berkeley, CA over a decade ago, where even the most modest talent will find an uplifting space. The time that passed between writing the first notes and the final lyrics tasted of unreality, incredulity, and above all pleasure. All my artistic influences date from my teenage years, and haven’t changed much over time. They include  : Brassens, Brel, Moustaki, Marcel Dadi, Matti Caspi, HaParvarim, CSN&Y, Mark Knopfler, Baden Powell and Dexter Gordon.

My deepest thanks go to Nina Perlman, Daniel Ratner, Martine Allouche, Gérard Cohen, Sami Chalom Chetrit, Bryan Matheson, Dhyani Dharma Mas, Ray Cepeda, Laura Burhnam, Steven Silberblatt, with special appreciation for Nadine Zaffran

I dedicate this album to Emily, Magda, Solal and to my mother, Freha, who will certainly look for and find here something of Enrico Macias.

Remerciements

Je pense que je ne saurai jamais vraiment ce qui, à 46 ans, m’a poussé à écrire et composer pour un projet, très modeste à ses débuts, mais au résultat plutôt surprenant. Le fait de jouer de la guitare depuis tout petit a surement facilité les choses mais l’élément le plus important est certainement d’être venu vivre dans la région de Berkeley, en Californie. Ici,  le moindre talent y trouve naturellement un espace où s’élever. Le temps passé depuis les premières notes jusqu’aux derniers mots a souvent eu un gout d’irréel, d’incrédulité et surtout de plaisir. Les influences artistiques datent toutes de mon adolescence, et n’ont guère changé depuis : Brassens, Brel, Moustaki, Marcel Dadi, Matti Caspi, HaParvarim, CSN&Y, Mark Knopfler, Baden Powell et Dexter Gordon.

Mes plus profonds remerciements vont à Nina Perlman, Daniel Ratner, Martine Allouche, Gérard Cohen, Sami Chalom Chetrit, Bryan Matheson, Dhyani Dharma Mas, Ray Cepeda, Laura Burhnam, Steven Silberblatt, et une attention particulière pour Nadine Zaffran.

Je dédie enfin cet album à Emily, Magda, Solal et à ma mère, Freha, qui y trouvera surement la graine d’un Enrico Macias.

On a technical note

Having spent the last fifteen years working on thousands of musical projects as a « mastering engineer », I include the following short technical note in order to thank the international community of sound engineers to whom I owe much:

Since the introduction of digital technology and especially the internet into the music world, the democratization of the means of music production has led to an astonishing number of new projects. The result, though largely positive, has nonetheless failed insofar as technical skills now regularly take precedence over artistic quality, to the point that artists and producers compete against one another in one of the least significant aspects of music production, loudness, misusing the compressor-limiter and its variants to do so. Quite simply, the idea took root in the imagination that louder is better. I have strived to provide a corrective to this approach on the current album by maintaining an optimum sound quality throughout. If this CD seems a bit softer than others, you need only to adjust the volume knob, nothing more.

Petite note technique

Ayant passé les quinze dernières années à travailler sur quelques milliers de différents projets musicaux en tant que « mastering engineer », je me devais d’inclure cette petite note technique et, en quelque sorte, remercier la communauté internationale des ingénieurs du son à laquelle je dois beaucoup.

Depuis l'avènement du digital, et plus particulièrement de l’internet dans le monde de la musique, une sorte de démocratisation des moyens de production musicale a donné le jour à une quantité étonnante de nouveaux projets. Le résultat, bien que largement positif, a eu pour défaut de voir les compétences techniques prendre le dessus sur la qualité artistique, au point désolant de voir les artistes et les producteurs se concurrencer sur un des terrains les plus insignifiants du monde musical, à savoir le volume sonore, utilisant de façon abusive le compresseur-limiteur et ses variantes. Dans l’imagination s’est alors dessinée l’idée simpliste que plus c’est fort mieux c’est. Je pense avoir inlassablement tenté de modérer cette approche avec un effort particulier pour cet album afin de préserver une qualité sonore optimale. Si ce CD vous semble un peu moins fort que d’autres, il vous suffira simplement d’ajuster le bouton du volume, rien de plus.

Credits

  • Production, recording, mixing, mastering, replication : Albert Benichou at DeNoise.com studios, Emeryville, CA.

  • Photography : Sibila Savage

  • CD Design : Mai Kong

  • Image on the CD: "Arab with flower" de Pinhas Litvinovsky, courtesy of the Tel Aviv Museum of Art

  • "Voilà, voilà": French adaptation of the Israeli song "Hine, hine", courtesy of Matti Caspi and Ehud Manor

Crédits

  • Production, enregistrement, mixage, mastérisation, réplication : Albert Benichou aux studios DeNoise.com, Emeryville, CA. (je promets de ne plus recommencer)

  • Photographie : Sibila Savage

  • CD Design : Mai Kong

  • Image utilisée sur le CD: "Arab with flower" de Pinhas Litvinovsky avec l'aimable autorisation du Tel Aviv Museum of Art

  • "Voilà, voilà": adaptation française de la chanson israélienne "Hine, hine" avec l'aimable autorisation de Matti Caspi et Ehud Manor